Quand le coffre est ouvert, même le plus honnête est un voleur (Mexique)

Vous êtes ici

Accueil

Les grands riches et les pauvres, toujours plus pauvres

Du 21 au 24 janvier 2015 a eu lieu à Davos (Suisse) une rencontre des hommes les plus puissants du Monde et donc les plus riches. « World Economic Forum » de Davos est un meeting à cadence annuelle. Cette année, 40 Chefs d’Etat ou de Gouvernement y ont pris part avec 2500 représentants de l’économie mondiale. Pour améliorer son image, ce Forum a voulu s’ouvrir un peu plus à la société civile. Pour cette raison Winnie Byanyima, directrice de « Oxfam International », une ONG anglaise, était une des 6 personnalités civiles invitée. Winnie Byanyima a fait de grands efforts pour faire comprendre à ces « messieurs » que la pauvreté ne fait que s’accroître dans le monde. En effet, toujours d’après OXFAM, en 2014, le 1% de la population riche possédait le 48% de la richesse mondiale. Et encore une autre donnée : le 80% de la population du Monde possédait seulement le 5,5% de la richesse. Cette différence, entre riches et pauvres, va s’accentuer de plus en plus. La concentration de la richesse est plus impressionnante dans les secteurs de la finance, des assurances, de la santé et de l’industrie pharmaceutique. La Banque Mondiale a calculé qu’à cause d’Ebola, les pays Guinée, Libéria et Sierra Léone, ont perdu en deux ans 1,17 milliards de dollars. En même temps, à titre d’exemple, un industriel pharmaceutique italien, Stefano Pessina, a gagné 4 milliards de dollars. Un tiers de ce que Pessina a gagné pourrait suffire pour l’amortissement des coûts de la maladie Ebola. Mais est-ce qu’on l’a fait ? Est-ce qu’on y pense?

Notre revue

Collaborateurs

Rions un peu

-Dans cette prison modèle, dit l'officier à un nouveau prisonnier, tous les détenus peuvent continuer à exercer leur propre travail. Que faisiez-vous avant?

-Hum... On m'apppelait 'pickpocket'!

Saints d'Afrique

On sait peu de la vie de ce prêtre, polémiste et exégète. Il était à Alexandrie avant 640 et plus tard, entre 678 et 689, au temps du Patriarche monophysite Jean III.

Témoignages

Père Désiré Koguapa

Le Père Désiré KOGUAPA, missionnaire combonien, est originaire de Rungu, un petit village de la Province Orientale en République Démocratique du Congo. Il a été ordonné prêtre le 7 octobre 2012. Avant et après cette date il a travaillé au Pérou, en Amérique Latine.

Maman Anne Kalokalo

Si quelqu’un me demandait quels sont les piliers de notre paroisse de Ste. Anne d’Isiro (Province Orientale - RDC), je n’aurais aucune hésitation à répondre : les “Femmes Seules avec Jésus” (FSJ) et celles de la “Légion de Marie”.

Frère Toni Piasini

Le Frère Toni Piasini est un missionnaire italien arrivé en République Démocratique du Congo en 1970. Au cours ses premières années il a travaillé au Diocèse d’Isiro-Nyangara ; mais pendant les dernières 22 années il poursuit son travail missionnaire au Diocèse de Bondo, au nord du pays, à la frontière avec la République Centrafricaine.

Adresse

Av. Métallurgie 2369

Kingabwa - Limete - Kinshasa (RDC)

B.P. 1800 - KIN1