Quand le coffre est ouvert, même le plus honnête est un voleur (Mexique)

Vous êtes ici

Accueil

Conversion du cœur

Le 8 décembre prochain, solennité de l’Immaculée Conception, le Pape François ouvrira l’Année Sainte de la Miséricorde. Sa conclusion est prévue pour le 20 novembre 2016, jour de la solennité liturgique du Christ, Roi de l’Univers. Pendant ce temps de grâce, tous sont invités à vivre la miséricorde comme «la nature de l’agir de Dieu envers l’humanité… La miséricorde de Dieu est sa responsabilité envers nous. Il se sent responsable, c’est-à-dire, qu’il veut notre bien et nous voir heureux, remplis de joie et de paix ». Comme réponse à la miséricorde divine, « nous sommes appelés à être miséricordieux les uns envers les autres » (cf. Lc 6,36).

La miséricorde ne peut jamais être un mot abstrait, elle est vie concrète, qui nous dit: «ouvrons nos yeux pour voir les misères du monde…Voici le moment favorable pour changer de vie ! Voici le moment d’écouter pleurer les innocents dépouillés de leurs biens, de leur dignité, de leur affection, de leur vie même ». Le monde a besoin d’une véritable conversion du cœur !

Comment rester indifférents devant la tragédie de l’immigration ? Un jour on trouve 50 cadavres de migrants dans la cale d’un bateau, un autre 71 corps sans vie, en décomposition, dans un fourgon abandonné au bord d’une autoroute en Autriche. Presque quotidiennement des migrants se noient dans la mer Méditerranée… Pourquoi risquent-ils ainsi leur vie ? N’est-ce pas la scandaleuse injustice du monde provoque leur déracinement ? On comprend la pensée du Prix Nobel de Littérature portugais José Saramago, quand il disait : « Le déplacement du Sud au Nord est inévitable ; ils sont inutiles les fils barbelés, les murs et les déportations : ils viendront par millions. L’Europe sera conquise par les affamés. Ils viennent chercher ce que nous leur avons volé ». Devant ce drame, où l’Europe ouvre son cœur ou elle perdra la bataille. Mais, est-ce qu’il n’y aurait pas aussi des intérêts occultes pour déstabiliser l’Europe pour l’ouvrir à un islam conquérant, qui semble oublier les véritables racines de cette religion sœur ?

Resteront-nous aussi indifférents devant ces millions d’enfants qui partout dans le monde sont victimes de l’esclavage, de la violence et de la manipulation ? Et quoi dire du crime crapuleux de la corruption ? Comme souligne le Pape François « cette plaie puante de la société qui mine jusqu’au fondement de la vie personnelle et sociale… empêche de regarder l’avenir avec espérance… anéantit les projets des faibles et chasse les plus pauvres ».

Finalement, quoi faire devant la crise socio-environnementale dénoncée par le Pape François dans sa dernière encyclique « ‘Laudato si’ » ? Le courage du Pape remet l’homme face à ses responsabilités concernant le réchauffement climatique. Il pointe du doigt notamment, «la soumission de la politique à la technologie et aux finances ». C’est le courage qui dénonce le consumérisme exagéré et obscène de certains devant la misère de millions de personnes ? C’est le courage qui propose la « décroissance » des plus riches, de toutes les latitudes, pour rééquilibrer les biens qui appartiennent à « la seule famille humaine » ? On comprend pourquoi ceux qui ne veulent ni renoncer à leurs privilèges ni entrer dans la logique de la miséricorde, critiquent ouvertement le Pape. Un journaliste de la chaîne américaine Fox News est arrivé même à le qualifier d’«homme le plus dangereux de la planète»!

Devant tant de situations criantes, ouvrons les yeux ! Nous sommes appelés à briser la barrière de notre indifférence, à risquer, à agir et à embrasser la cause des plus pauvres… en définitive, à changer notre cœur de pierre pour devenir miséricordieux comme notre Père Céleste est Miséricordieux.

Ae

Notre revue

Collaborateurs

Rions un peu

-Dans cette prison modèle, dit l'officier à un nouveau prisonnier, tous les détenus peuvent continuer à exercer leur propre travail. Que faisiez-vous avant?

-Hum... On m'apppelait 'pickpocket'!

Saints d'Afrique

On sait peu de la vie de ce prêtre, polémiste et exégète. Il était à Alexandrie avant 640 et plus tard, entre 678 et 689, au temps du Patriarche monophysite Jean III.

Témoignages

Père Désiré Koguapa

Le Père Désiré KOGUAPA, missionnaire combonien, est originaire de Rungu, un petit village de la Province Orientale en République Démocratique du Congo. Il a été ordonné prêtre le 7 octobre 2012. Avant et après cette date il a travaillé au Pérou, en Amérique Latine.

Maman Anne Kalokalo

Si quelqu’un me demandait quels sont les piliers de notre paroisse de Ste. Anne d’Isiro (Province Orientale - RDC), je n’aurais aucune hésitation à répondre : les “Femmes Seules avec Jésus” (FSJ) et celles de la “Légion de Marie”.

Frère Toni Piasini

Le Frère Toni Piasini est un missionnaire italien arrivé en République Démocratique du Congo en 1970. Au cours ses premières années il a travaillé au Diocèse d’Isiro-Nyangara ; mais pendant les dernières 22 années il poursuit son travail missionnaire au Diocèse de Bondo, au nord du pays, à la frontière avec la République Centrafricaine.

Adresse

Av. Métallurgie 2369

Kingabwa - Limete - Kinshasa (RDC)

B.P. 1800 - KIN1