Quand le coffre est ouvert, même le plus honnête est un voleur (Mexique)

Vous êtes ici

Accueil

Alarme à propos du recrutement de jeunes musulmans dans l’est de la RDC par des groupes à connotation djihadiste

De jeunes musulmans congolais sont recrutés au Nord et au Sud Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, par des groupes qui prennent progressivement une allure nettement djihadiste. L’alarme est lancée par un certain nombre d’articles publiés dans la presse congolaise et belge. « On en parle depuis quelques années à mi-voix mais désormais le phénomène semble avoir pris une dimension plus préoccupante » déclare à l’Agence Fides le Père Loris Cattani, Missionnaire xavérien et profond connaisseur de la zone.

« Les rapports du groupe d’experts de l’ONU sur l’est de la RDC ne reconnaissent pas encore l’existence de rapports entre les groupes armés congolais et les Shabaabs somaliens. Cependant, dans la presse congolaise, ont été publiés des articles qui relancent la possibilité de rapports y compris avec la secte islamiste nigériane Boko Haram » déclare le missionnaire.

Sur zone, sont déjà présentes les ADF (forces démocratiques alliées), un groupe d’origine ougandaise qui a manifesté une forte idéologie djihadiste. Elles sont accusées entre autre de la disparition de trois prêtres assomptionnistes desquels on est sans nouvelle depuis octobre 2012.

« Je ne voudrais pas que les différents groupes djihadistes africains créent un pont allant de la Somalie au Nigeria et au Mali en passant par l’est de la RDC, le Soudan, la République centrafricaine et certaines parties du Tchad et du Cameroun » affirme le Père Cattani.

Selon des nouvelles de presse, les jeunes congolais sont envoyés par la Muslim Defense International dans la zone du massif du Graben pour y être endoctrinés et entraînés au maniement d’armes. La zone constituerait une sorte de zone franche utilisée pour entraîner les jeunes combattants islamistes provenant du Kenya, de l’Ouganda, du Rwanda, du Soudan et du Nigeria, qui sont ensuite renvoyés dans leurs pays d’origine.

« Le phénomène doit encore être compris dans sa globalité mais il me semble que, sur la base de ce qui a émergé jusqu’à présent, il est temps de donner l’alarme sur ce qui se passe dans cette partie de la République démocratique du Congo » conclut le Père Cattani.

Agence Fides

Notre revue

Collaborateurs

Rions un peu

-Dans cette prison modèle, dit l'officier à un nouveau prisonnier, tous les détenus peuvent continuer à exercer leur propre travail. Que faisiez-vous avant?

-Hum... On m'apppelait 'pickpocket'!

Saints d'Afrique

On sait peu de la vie de ce prêtre, polémiste et exégète. Il était à Alexandrie avant 640 et plus tard, entre 678 et 689, au temps du Patriarche monophysite Jean III.

Témoignages

Père Désiré Koguapa

Le Père Désiré KOGUAPA, missionnaire combonien, est originaire de Rungu, un petit village de la Province Orientale en République Démocratique du Congo. Il a été ordonné prêtre le 7 octobre 2012. Avant et après cette date il a travaillé au Pérou, en Amérique Latine.

Maman Anne Kalokalo

Si quelqu’un me demandait quels sont les piliers de notre paroisse de Ste. Anne d’Isiro (Province Orientale - RDC), je n’aurais aucune hésitation à répondre : les “Femmes Seules avec Jésus” (FSJ) et celles de la “Légion de Marie”.

Frère Toni Piasini

Le Frère Toni Piasini est un missionnaire italien arrivé en République Démocratique du Congo en 1970. Au cours ses premières années il a travaillé au Diocèse d’Isiro-Nyangara ; mais pendant les dernières 22 années il poursuit son travail missionnaire au Diocèse de Bondo, au nord du pays, à la frontière avec la République Centrafricaine.

Adresse

Av. Métallurgie 2369

Kingabwa - Limete - Kinshasa (RDC)

B.P. 1800 - KIN1